Überdosis von Wurst

Une nuit tarentulaire aux pattes rabattues sur une lumière bleutée
Je prends pied dans le chaos solitaire
Alors que des turbines combattent dans le lointain
Férocement
A moins qu’il ne s’agisse d’une mouche surmontée d’un groupe électrogène
Bourrée d’acides

La colère monte
Implacable
J’ai des bras prolongés de tournevis
Et des yeux brûlants de mercure
Prêt à tous les combats
Allez, viens, saleté de mandibulate bionique
Je vais forer ton silence
Te faire ravaler ta superbe
À coup de pelleteuse

Monsieur, vous désirez boire quelque chose ?

Du mezcal
Et une grosse bombe d’insecticide

S’il vous plaît