U-Turn

Le chien s’est mis à aboyer. La queue relevée, le poil dressé, il a traversé le salon avec l’allure d’un conquistador débarquant sur une plage désertique des Amériques. Grognant et trottinant, il a étouffé plusieurs jappements. S’est arrêté, les oreilles relevées, le museau humant les interstices de l’espace.

Rien

Le bide

Il est retourné sur sa couverture, mine de rien, mais l’air un peu confus. Les plumes de son casque fouettées et pelées par le Zéphir.

Je l’ai regardé longuement, ma tasse de café suspendue dans les airs. Alice était en train de couper des tranches de légumes pour nous préparer des sandwichs. Elle prépare de merveilleux petits casse-croûtes avec tous les végétaux qui traînent dans le fond du frigo. Ce sont parfois des combinaisons étranges, mais toujours délicieuses. Je les mange les yeux fermés. Si elle a un jour envie de se débarrasser de moi, elle n’aura aucun mal à y glisser quelques miasmes. Je croquerai la mort avec un sourire aux lèvres.

Le couteau s’est arrêté de trancher.

– Qu’est-ce qui se passe mon chéri ? Quelque chose ne va pas ?

Petit silence d’une livre quarante.

– Pourquoi dieu a-t-il créé le mâle ?

Petit silence de trois pouces et demi.

– Pour nous protéger des autres mâles.

Rire vagabond flânant dans la constellation d’Andromède.

J’ai posé ma tasse de café et je l’ai regardé. Elle coupait un concombre en fines lamelles. J’ai bu une gorgée de café. Tiédasse. Ma pensée s’est arrêtée nette devant une voie sans issue puis s’est mise à tourner en spirale au-dessus de plaines solitaires. Je suis allé jusqu’au frigo pour sortir une boîte d’anchois.

Alice n’aime pas les anchois et trouve que cela gâche la finesse des légumineux. J’ai posé le bocal sur la table. Elle s’est remise à finement trancher son concombre. Je me suis coupé un morceau de pain sur lequel j’ai disposé deux anchois. J’ai mordu dans les ex petits êtres vivants qui sillonnaient autrefois les océans avec toute une ribambelle d’autres anchois. Puis je suis retourné au frigo et j’ai sorti une boîte de conserve sur laquelle on pouvait lire ‘5 stars entrées for dogs’. J’ai pris la petite coupelle de métal vide proche de la petite coupelle contenant de l’eau et j’ai mis deux cuillères du contenu de la boîte de conserve. Le chien a bondi de sa couverture et s’est approché en fouettant l’air de sa queue. J’ai posé la coupelle contenant les deux cuillerées de whole chicken wings, brown rice, carrots, sweet potatoes, peas, red delicious apples et le chien s’est mis à manger goulument. Je l’ai carressé et Alice m’a souri pour la première fois de la matinée.