Patti m’avait promis l’amour

Des lumières à n’en plus finir. À la verticale comme à l’horizontale, partout des nuées d’électrons en route vers l’inconnu. Scintille magie, scintille. Réfléchis-toi sur l’eau, grimpe au ciel, avance sur la route, grignote la nuit, grignote la peur du noir. Rien n’y fait, il y a des bouts de nuit partout. Plus on s’approche et plus il fait nuit. Chaque recoin cache des ténèbres.

Lire la suite

U-Turn

Le chien s’est mis à aboyer. La queue relevée, le poil dressé, il a traversé le salon avec l’allure d’un conquistador débarquant sur une plage désertique des Amériques. Grognant et trottinant, il a étouffé plusieurs jappements. S’est arrêté, les oreilles relevées, le museau humant les interstices de l’espace.

Lire la suite

Baiseball démocrate

On a garé la voiture dans une rue sombre. Ou alors c’était la nuit.
La porte s’est ouverte. On est entré dans une pièce dégoulinante de guirlandes. Des ballons violets tentaient de s’échapper à travers le plafond et leurs ficelles divisaient la pièce en lignes verticales. Une jeune fille légèrement portée sur l’obésité s’est approchée, ce devait être la maîtresse des lieux. Elle aurait fait un bon trois quart centre.

Lire la suite

T-Boze

Bozeman, Montana, capitale des bonbons à réaction et des bars flottants vers l’aube d’un jour nouveau sur lequel apparaîtront comme chaque jour les montagnes au-delà de la plaine.

Lire la suite

Überdosis von Wurst

Une nuit tarentulaire aux pattes rabattues sur une lumière bleutée
Je prends pied dans le chaos solitaire
Alors que des turbines combattent dans le lointain
Férocement
A moins qu’il ne s’agisse d’une mouche surmontée d’un groupe électrogène
Bourrée d’acides
Lire la suite

Rien

Bientôt il ne restera rien
Je rirai sans écho
Roulant sur le comptoir
Ondulant dans la nuit
Exhaussant mon chagrin auprès des ombres
Et je te laisserai choir sur ton perchoir ridicule
Avec ton regard de pieuvre
Bientôt tu disparaîtras
Au profit de toutes celles qui te remplaceront
Sans doute

Morning corner

Beautiful blond air flying in the air
It’s a rainy morning and I stand there at a corner
Four directions to go
There should be some classical music playing
But all I can hear is sirens
And as you come closer
I look at you and you look at me
And we remain silent
Listening to the violins of the rain
And I stand there and you go on your way
Your beautiful hair flying in the air